Biographie

Accueil>Biographie

Le mot de l’artiste

Mon amour pour l’Art a réellement commencé très tôt. Déjà enfant je fabriquais des moules en plâtre de figurines et je fondais de vieux tuyaux de plomb à la cave en cachette. Mon père était l’élève de Fernand Léger et j’allais visiter son atelier où venaient à Montparnasse à Paris les plus grands artistes de cet âge d’or de la peinture. Je regardais fasciné en silence et par dessus son épaule mon père peindre, pendant des heures . Toute mon éducation s’est faite par imprégnation d’images et de sensations dans ce milieu riche en expositions et vernissages. J’ai commencé la peinture à l’huile très jeune vers l’age de 10 ans.

Après avoir choisi comme pseudonyme Bernard ROMAIN, j’ai commencé à réaliser mes premières sculptures, j’ai toujours eu l’envie chaque fois que je peignais de passer à travers la toile, de crever l’espace. Cette surface me semblait insuffisante, j’avais envie de voir ce qu’il y avait derrière, un besoin d’aller dans l’espace, de me projeter au delà de la feuille. C’est ce qui m’a amené progressivement à la sculpture. Passer par la faculté d’arts plastiques à la Sorbonne a été une véritable découverte sur le plan conceptuel. En étudiant la calligraphie chinoise, j’y ai trouvé une concentration de l’esprit que j’ai interprétée pour développer ma technique actuelle.Les artistes lancent des images des idées qui ne sont pas toujours perçues immédiatement mais qui ensuite sont reprises en tant qu’énergies et en tant qu’idées par les générations futures. Lorsque j’ai failli perdre la vue un jour dans mon atelier je me suis intéressé à ce handicap et j’ai réalisé avec des enfants mal voyants la statue monumentale de l’Europe “ l’Unité dans la Paix”car je voulais prouver que le handicap n’était pas un facteur d’exclusion. De plus nous avions un hymne , un drapeau mais aucun monument symbolisant cette union. Dans mes tableaux il y a souvent beaucoup d’espace, mais quand il ya trop d’espace, il faut rassurer par du solide, de la matière afin de redonner une échelle humaine. Ainsi j’ai des œuvres qui sont à la limite de l’abstrait et qui pourraient me satisfaire tout à fait comme ça mais jy réintroduis souvent un élément humain. Un matin en me promenant au pied des falaises en Normandie , j’ai levé la tête et j’ai pensé en regardant cette immense paroi blanche: “ Quelle cimaise fantastique!”. Être un démiurge et pouvoir s’en servir comme d’une toile. C’est ce qui m’a donné l’idée de la recouvrir de couleur . On arrive souvent à une contradiction. Il y a des œuvres qui sont enfermées, on les met dans des coffres, ce sont des valeurs refuges. On ne peut même plus les voir, il n’y a plus de rayonnement. Elles sont complètement cachées, coupées de tout. C’est la raison pour laquelle je me consacre également à réaliser des fresques en 3D (peinture murale avec sculptures incorporées afin que l’art soit ouvert à tous.

Expositions personnelles

1964 – Réalisation de décors du Festival d’Art dramatique à Amsterdam.
1977 – Galerie Trigème les Halles-BEAUBOURG 1988- Salon du Lys, Melun
1978 – Le Mans 1991- Val Galerie d’art, Béthune
1979 – La Roche-sur-Yon * M.A.I. ( Marché de l’Art International )
1982 – Galerie Gauthier Epernay, Champagne 1992- Galerie d’art de Romeny
* Galerie du Cercle, Paris * Galerie « L », Tarbes 1983- Mairie de Paris IIIe 2004- Musée de la Pêche Puerto Santiago, Tenerife
1984 – Galerie d’art de l’aéroport de Paris, Orly 2006- Santiago del Teide, Tenerife
* Hôtel Negresco, Nice 2008- La Gomera, Grande Canarie, La Orotava(Tenerife)
1987 – Galerie Phoebus 2009- Global Art, Madrid
2013 – Galerie La Licorne, Château de Bélesta, (P.O.)
Son œuvre a été présentée plusieurs fois en France, à l’Étranger, à la radio et à la télévision

Distinctions, récompenses et événements

Licencié Arts Plastiques, Paris Sorbonne
Chevalier Arts-Sciences-Lettres
Prix International, Salon de Neuilly-sur-Marne
Lauréat Atelier de l’Île-de-France
Grand Prix du Salon du Thouet
1985 Grand Prix de la ville de Colombes
* Grand prix de la ville de Paris, Mairie du Xe
1986 Invité d’honneur du Salon de Vanves
* Invité par la firme Fiat (exposition de ses œuvres) pour le lancement de la Fiat Uno
1987 Sélection nationale, Grand Prix de France des Arts Plastiques, Sculpture « La Liberté »
1989 « Le plus grand drapeau du monde » : coloration de la plus haute falaise d’Europe en Normandie, a
obtenu le label de la Mission du Bicentenaire, livre Guiness des Records ( édition 92 )
* Habillage du théâtre de Karlsruhe, 5000 m2, Allemagne ( Rencontres Européennes de la Culture )
1990 La plus grande fresque peinte pour l’année De Gaulle (1200 m2 ), Habillage de la Mairie de St Mandé
* Habillage de la Halle de Saint-Romain-de-Colbosc (2500 m2 ), Biennale internationale de Sculpture
1992 Fresque, restaurant du lycée d’Alembert et de l’ EREA J. Jaurès Paris
2002 Réalisation du Musée de la pêche, Puerto Santiago, (mural et sculptures) Tenerife
2003 Statue de l’ Europe « Unity in Peace » de la Commission Européenne BRUXELLES
2007 Santiago del Teide. “La Route de l’Art” peintures permanentes sur les façades des plus vieilles
maisons, représentant l’Archipel des Canaries et sur la tour de l’église ( San Fernando Rey )
2009 Diplomé Académie Internationale Partenopea Federico II ( Italie )
2010 Inauguration du musée Bernard ROMAIN à TENERIFE ( Îles Canaries )
2013 Création du médaillon de la Saint Jordi (patron de la Catalogne) «Confrérie Grenat de Perpignan»
2016 Réplique Statue de l’Europe à Pollestres (P. O.) –
2017 Deux fresques monumentales en 3D à Camurac ( Aude ) : « Camuraconte-moi » et « les Cathares »